Ensemble relevons le défi !

L’ensemble des autorités sanitaires n’ont de cesse de rappeler la nécessité du confinement comme seule solution actuelle pour éviter la propagation de l’épidémie.

Et que fait notre Direction Générale ? Elle se félicite de la réussite de nos indicateurs, de notre performance, de notre productivité. Seuls ces chiffres lui apparaitraient-ils comme essentiels ?

Pire ! Alors que les agences sont enfin fermées au public, la Direction Générale impose une présence permanente de collègues sur site, sans en définir le nombre maximal et en n’en limitant pas l’activité à la relève de la boite et au scan des courriers des usagers.

Au prétexte de notre conscience professionnelle et des activités dites essentielles (en réalité la quasi-totalité de nos missions), la DG a décidé :

D’accroître le nombre d’agents par site en imposant des permanences téléphoniques pour les travailleurs privés d’emploi qui sonneraient au Visio portier ;
D’imposer des ESI complets par téléphone pour tous les conseillers à l’emploi mobilisables ;
De développer l’activité des conseillers entreprises suite à la mise en ligne de la plateforme gouvernementale MobilisationEmploi ;
De demander aux agents non équipés informatiquement d’exercer sur site.

Ainsi, la situation au sein des agences, selon les Directions Régionales, selon les Directions Territoriales, est extrêmement variable mais le nombre d’agents présents sur site s’accroît sans que les conditions de sécurité, d’hygiène, de protection nous permettent d’être sûrs de ne pas être contaminées.

Les sites ou les services (pour les DR, DT, PFT) ne sont désinfectés qu’après qu’un ou une collègue ait contracté la maladie. La période d’incubation du virus étant de 15 jours, aujourd’hui, chaque collègue qui se rend sur un site Pôle emploi prend des risques pour lui et les autres.

Pour éviter les déplacements et respecter le confinement reconnus comme étant seuls à même de contenir la maladie :
• L’ensemble des sites et services doit être fermé – les agents doivent restés confinés chez eux, avec ou sans outil pour télétravailler avec maintien de leur rémunération ;
• L’unique activité sur site est de relever le courrier dans les agences dans des conditions de sécurité absolue ;
• Le télétravail doit être concentré sur notre activité principale, celle de la gestion des droits pour garantir à tous les allocataires le versement de leur revenu de remplacement.

La CGT Pôle emploi revendique, comme le font d’autres prestataires sociaux et comme Pôle emploi le réalise à Mayotte, l’actualisation automatique des privés d’emploi.

 

Retrouvez toutes ces informations dans notre tract :

CGTPE Ensemble relevons le defi – nos vies valent plus que leurs indicateurs

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.