CGT Goodyear : la justice s’acharne !

Une délégation de la CGT Pôle Emploi Ile de France s’est rendue ce mercredi 11 janvier à Amiens et s’est rassemblée avec une centaine de personne devant le Palais de Justice pour soutenir les 8 anciens salariés de Goodyear jugés en appel.

Sur les huit ex-salariés de Goodyear poursuivis pour la séquestration de deux cadres en janvier 2014 ou violence en réunion juste avant la fermeture de l’usine de pneus d’Amiens, un seul est totalement relaxé. Les 7 autres sont condamnés de 2 à 12 mois de prison avec sursis avec 5 ans de mise à l’épreuve.

 

Cette nouvelle condamnation est une honte mais fait également la démonstration que la justice de classe existe plus que jamais !

 

Ces condamnations font suite à une longue liste en 2016 :

A Tourcoing, une caissière d’un supermarché Auchan est licenciée pour avoir commis une erreur de 85 centimes sur une boîte de concentré de tomate.
A Paris, le ministre du Travail valide le licenciement d’un délégué CGT d’Air France alors que l’inspection du travail avait prôné l’inverse.
Au Havre, la mise en justice de militants CGT est ouverte.
A Mulhouse, un délégué CGT qui avait lancé à Valls «  je t’emmerde » est condamné à une forte amende.
Un peu partout en France, des militants CGT-EDF font l’objet de menaces.

 

Selon que vous serez puissant ou misérable
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.
Jean de la Fontaine

Pour la CGT, le combat pour la relaxe doit continuer.

Défendre l’emploi, ne doit pas être un délit.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *