Contre les 4000 suppressions de postes

DÉFENDRE NOS EMPLOIS ET NOS MISSIONS

Aujourd’hui 24 mai, se tenait une réunion du comité central d’entreprise (CCE) de Pôle emploi dans les locaux de la direction générale. C’est pourquoi les sections franciliennes du SNU Pôle emploi FSU, de la CGT Pôle emploi et de SUD Emploi ont organisé un rassemblement et une conférence de presse devant la direction générale pour dénoncer les 4 000 suppressions de postes annoncées.

Alors que le chômage augmente pour atteindre, toutes catégories confondues, les 6,3 millions d’inscrits à Pôle emploi, soit plus de 20 % de la population active, le gouvernement ne trouve rien de mieux à faire que de baisser les effectifs des personnels.

Alors que les portefeuilles dépassent en moyenne les 300 demandeurs d’emploi par conseiller, cette réduction d’effectif ne peut qu’alourdir les charges de travail et dégrader la qualité du service rendu.

Ces suppressions de postes nous indiquent clairement la volonté du gouvernement, faire de Pôle emploi un outil de contrôle et de sanction des salarié-es privés d’emploi, pour les contraindre à accepter des offres d’emploi de plus en plus précaires, mal payées, aux conditions de travail de plus en plus dégradées et dégradantes.

Pour l’intersyndicale francilienne Pôle emploi CGT, SNU, SUD, ces suppressions de postes sont une décision inconséquente et une preuve supplémentaire s’il en fallait que la politique du gouvernement est dirigée tout entière contre les salarié-es du pays. Nous sommes déterminés à tout mettre en œuvre pour rétablir Pôle emploi dans ses missions et défendre les personnels de l’établissement.

Paris, le 24 mai 2018

Télécharger le communiqué (.pdf)

2018-05-24-3OS-CP-4000 suppressions de postes

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *