un 1er mai confiné mais en lutte

Le 1er Mai est inscrit dans l’histoire de la lutte des travailleurs partout dans le monde pour obtenir des conditions décentes de travail. A Chicago en 1886, les ouvriers ont été férocement réprimés pour avoir manifesté pour la journée de 8 h.

C’est en leur souvenir que la date du 1er Mai a été retenue par les représentants du monde ouvrier pour obtenir la réduction du temps de travail. Depuis, le 1er Mai est un jour international d’importantes manifestations qui revendiquent contre l’exploitation capitaliste, parfois violemment réprimées. En 1891, à Fourmies, dans le nord de la France, les manifestants grévistes ont été fusillés par l’armée pour leur mouvement de grève. 

 

Cette journée est toujours un moment fort de nos luttes, où nous nous retrouvons habituellement dans la rue, pour crier haut et fort notre colère et nos exigences.

 

La crise sanitaire est pour le gouvernement aux ordres du MEDEF l’occasion de s’attaquer à nos droits gagnés de haute lutte et inscrits dans le code du travail :

 

  • Possibilité de travailler jusqu’à 60 h dans la semaine
  • Repos minimum raboté de 11h à 9h entre deux périodes de travail
  • Congés à la main de l’employeur : il peut imposer ou différer les vacances, du jour au lendemain, via un accord d’entreprise, et décider seul de modifier les dates de RTT et des jours du compte épargne temps !

 

A Pôle Emploi, après une gestion catastrophique de la crise sanitaire, sous la pression du gouvernement et du patronat, nous subissons le racket de 10 jours de RTT et/ou  jours de congés !

 

Il y a peu, nous avons combattu massivement contre le projet de retraite à points, le système de santé à la dérive a jeté des milliers de soignants dans la bataille, une réforme des droits des chômeurs catastrophique s’annonce, et au nom d’une Union Sacrée on va nous demander encore de payer la facture et porter le poids de la reconstruction économique !

 

C’est et ce sera toujours NON !

La lutte ne cessera pas ! Nous devons continuer pour gagner !

 

Cette crise aura permis de mettre au grand jour les réelles volontés de nos dirigeants. A nous de reprendre en main notre avenir et de construire un monde dont l’objectif est de répondre aux besoins de toute la population et non aux intérêts d’une minorité.

 

Confinés, masqués mais pas bâillonnés !

 

Le 1er mai à 15h00, heure traditionnelle du départ de la manifestation parisienne : manifestons toutes et tous le 1er mai, avec des pancartes ou banderoles aux fenêtres ou en envahissant les réseaux sociaux avec les hastags #1ermai15h et #1ermaicgt, effectuons notre promenade quotidienne avec des slogans, pancartes, chansons partout où cela sera praticable…, donnons à cette journée une véritable force collective, soyons inventif !

 

Le 1er mai, soyons visibles, solidaires, unitaires, déterminés. Nous n’avons pas à payer la crise générée par des choix politiques d’un système capitaliste mortifère !

Le tract de la CGT Pôle Emploi IdF : tract 1er mai

Le communiqué unitaire : Tract Appel commun 1er mai Plus jamais ça

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.