CGT Fonction publique – POUR LE PRÉSIDENT ET LE GOUVERNEMENT, L’URGENCE SOCIALE, C’EST PAS GRAND-CHOSE POUR LE PLUS GRAND NOMBRE ET ENCORE MOINS POUR LES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE

 

 

 

 

COMMUNIQUÉ

Par la voix d’Olivier Dussopt, le pouvoir exécutif vient de confirmer ce matin que les mesures très insuffisantes et hautement discutables annoncées par Emmanuel Macron, censées répondre àl’urgence sociale, ne s’appliqueraient pas intégralement aux agents de la Fonction publique.

Après le gel interminable de la valeur du point d’indice qui a été réaffirmé ce jour, le rétablissement du jour de carence, la non- compensation intégrale de la CSG, pour n’en rester qu’aux questions touchant au pouvoir d’achat, l’employeur public qu’est le gouvernement s’exonère scandaleusement des mesures qu’il demande de mettre en œuvre aux patrons du secteur privé !

Donc, s’agissant de la prime exceptionnelle, le gouvernement refuse pour les plus de 5 millions d’agents de la Fonction publique ce à quoi il encourage par ailleurs les employeurs du privé !

La coupe est plus que pleine aujourd’hui !

En matière de pouvoir d’achat, l’urgence et la justice sociale, c’est de procéder immédiatement à des augmentations générales assises sur le point d’indice.

Face à l’ultra-libéralisme et au mépris de la majorité actuelle et de ses représentants, face à leur volonté de passer en force, l’heure est plus que jamais à la mobilisation du plus haut niveau possible et inscrite dans la durée.

Dans l’unité la plus large possible et dans les délais les plus brefs, c’est ce pour quoi la CGT va redoubler d’efforts.

Montreuil, le 21 décembre 2018

Cliquer ici pour télécharger ce communiqué

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *